la necessite du fait d’anticiper avec les proprietaires de societes

Les possesseurs de compagnies sont au courant qu’il est normal de prévoir un pourcentage négligeable d’impayés venant au sein de la catégorie des pertes.

Recommandations conseillées par : serge minguy

Les défaillances s’avèrent être toujours possibles et ne sont pas tout le temps prévisibles. Une compagnie peut de même se trouver en péril dans le cas où les délais de paiement précis sur lesquels elle fonctionne se trouvent être d’un coup rallongés. Cela se produit plutôt souvent pendant les périodes de crise pendant lesquels des cercles vicieux se mettent en place.

Suite à deux années d’existence, aux environs d’un tiers des entreprises ne survivent pas, et environ la moitié sont hors circuit en 4 ans. Il faut néanmoins moduler ces chiffres bruts, parce qu’il se trouve que seules 35% de ces entreprises arrêtent leurs activités pour raisons économiques. Entre autres, parmi celles-ci, la raison n°1 des échecs s’avère être les soucis qui sont en relation avec la trésorerie, qui souvent sont mal anticipés. Le raisonnement que l’on doit éviter même si c’est fréquemment un réflexe naturel : se dire que tout va s’arranger alors même que l’on sait que cela peut aller de mal en pis. Lorsqu’un ou plusieurs clients commencent à ne pas payer, fréquemment, cela aboutit sur un contentieux ou un abandon de la dette. Le dirigeant de la compagnie aura plutôt tendance à patienter, se convaincra que ce n’est qu’une chose passagère.

En fait, il a envie de accorder sa confiance au client parce qu’il est pour lui compliqué concernant le plan psychologique de se dire que cela le mettra en situation difficile, ce qui pourrait le le conduire à une mise sous surveillance rapprochée, voire un redressement, si la créance qui est due représente une grande partie du chiffre d’affaires de l’entreprise. Il faut noter que pour être payé au bon moment, on doit entre autres facturer de manière rapide. Pour ce qui est du TPE, il est important de savoir que les factures ne sont pas émises le jour de la prestation, ou alors faites immédiatement, ce qui pourrait en surprendre plus d’un. Ce sont là divers détails et petites imperfections qui se doivent d’être surveillés et corrigés. Un plan de trésorerie qui correspond aux normes est une des obligations venant incomber aux créateurs d’entreprise. Celui-ci doit se compter au sein de leur business plan s’ils ambitionnent de faire la présentation de leur projet à un organisme financier.